Photo: Mona Ditisheim

 

La formation initiale et continue en littératie des professionnels de l'éducation

Thème du numéro 3/2016
par Murielle Roth und Dorothe Hesse-Hoerstrup

La recherche a montré que les enfants commencent à acquérir des connaissances dans le domaine de la littératie bien avant leur entrée à l'école et que ce processus d'apprentissage littéracique se poursuit pendant leur formation scolaire obligatoire puis – de manière plus spécifique – lors de la formation professionnelle, les études et la pratique professionnelle.
Dès lors, les professionnels de l'éducation – enseignant-e-s, éducateur-trice-s de la petite enfance, animateur-trice-s d’ateliers de lecture, bibliothécaires – doivent développer, dans leur formation professionnelle initiale, des savoirs littéraciques et méthodologiques relatifs à leur profession, qui leur permettent d'établir et de conduire des situations d'apprentissages qui favorisent chez les jeunes enfants, les écoliers, les étudiants, qu'ils vont encadrer, l'appropriation de savoirs en littératie. De même, des cours de formation continue sont nécessaires pour les spécialistes de l'éducation qui pratiquent déjà afin qu'ils puissent acquérir les savoirs littéraciques essentiels à la gestion des nouvelles formes de communication écrite et ainsi pouvoir préparer leurs apprenants à faire face à une littératie de plus en plus multimodale.
Dans ce contexte, des chercheurs et des praticiens ont apporté des contributions – dans le domaine de la formation initiale et/ou continue – qui, pour certaines, se penchent sur des dispositifs, en montrant quels sont les savoirs littéraciques en jeu, et de quelle manière ceux-ci vont amener au développement de savoirs professionnels en littératie, et pour d'autres, vont davantage se focaliser sur les offres de formations professionnelles proposées, en interrogeant leur efficacité, leur importance dans le cursus de formation, leur pertinence ainsi que les formats et les aspects de la littératie qui y sont développés. 

Lire les articles


 

« Il manque des sentiments et des détails dans l’histoire » : savoirs et convictions des enseignants dans le domaine de l’écrit

Résumé | par Afra Sturm, Nadja Lindauer, Tim Sommer
L’expertise des enseignant-e-s pèse beaucoup dans la manière dont l’enseignement est dispensé, que ce soit en lien avec les savoirs professionnels ou avec les convictions personnelles. Par rapport à d’autres domaines de la didactique, l’expertise liée à l’écrit a été assez peu étudiée. Le projet du FNS « Novizinnen und Novizen im Schreibunterricht » (Débuter dans l’enseignement de l’écrit) propose une conception du savoir professionnel fondée certes sur des réflexions issues de la didactique des mathématiques mais qui, moyennant quelques adaptations, permet de prendre en considération les particularités de la didactique de l’écrit.
Les principaux résultats montrent qu’en fin de formation, les enseignant-e-s du primaire disposent d’assez peu de savoir professionnel et que celui-ci n’augmente pas au cours de la première année d’exercice. S’agissant des convictions personnelles, les jeunes enseignant-e-s affichent des attentes élevées par rapport à leurs capacités professionnelles ainsi que dans leur aptitude à enseigner l’écrit. Ces convictions ne diminuent pas après la première année d’exercice de leur profession, autrement dit, on ne constate pas ici le « choc de la pratique » admis dans de nombreux domaines.

Lire l'article central n° 1

 

Promotion de la lecture numérique : opportunités pour les offres numériques d’informations et de formation continue de la Fondation pour la lecture (Stiftung Lesen)

Résumé | par Sigrid Fahrer
La Fondation pour la lecture (Stiftung Lesen) a sondé les principuax relais que sont des écoles, des bibliothèques, des initiatives de prélecture et des institutions parascolaires, au sujet de leur point de vue et de leurs besoins en termes de formation continue par rapport à la promotion de la lecture avec des médias numériques. Les formations continues sur du développement de la lecture rencontrent un vif intérêt et plus de 70 % des sondés se disent ouverts à une diffusion avec des médias numériques. Toutefois le livre imprimé demeure pour tous le média de référence qui doit rester au centre de leur pratique de promotion de la lecture. Les principuax relais voient les offres numériques comme des compléments novateurs et un élargissement de leur répertoire mais dont l’utilisation se heurte souvent à des contraintes techniques.

Lire l'article central n° 2

 

Livres vécus : un projet de formation continue des spécialistes de la pédagogie préscolaire au choix de livres et au développement du langage au moyen de livres d’images

Résumé | par Christiane Hofbauer, Robert Jurleta, Sarah Girlich
Dialoguer autour d’un livre d’images est l’un des principaux moyens de mettre en œuvre au quotidien le développement du langage dans les crèches. Cette activité souffre souvent de conditions défavorables. L’éducation et le développement du langage sont le fait de spécialistes qui doivent acquérir savoir et compétences leur permettant d’accomplir ces tâches avec les moyens du bord. Le présent article décrit un projet de soutien aux spécialistes pédagogiques afin de leur permettre de faire leur travail dans le cadre existant en s’appuyant sur des livres d’images et des livres pour enfants. Le personnel des crèches a besoin de pouvoir diffuser les contenus d’une manière pratique et pertinente en tenant compte de la taille des groupes et de leur hétérogénéité linguistique. Dans le cadre d’une formation continue ont été dispensés les aspects théoriques : terminologie et connaissances de la littératie, dialogue autour des livres d’image, critères de choix des livres et mise en place du cadre. La partie pratique a permis d’expérimenter différentes méthodes et possibilités de mettre en œuvre l’activité avec les livres. Un support reprenant les contenus traités et transmis a été élaboré sur cette base et mis à la disposition d’autres spécialistes.

Lire l'article central n° 3

 

ECRIRE ici! ECRIRE maintenant!
Réflexions sur les programmes de promotion systématique de l’écrit fondée scientifiquement en tant que fondement (possible) de la formation initiale et continue des personnes chargées de diffuser la littératie

Résumé | par Maik Philipp
Avec le plan d’études 21, la Suisse alémanique s’apprête à réformer en profondeur son système éducatif, également dans le domaine de l’écrit. La question se pose dès lors de savoir comment promouvoir efficacement la compétence scripturale. Le présent article jette un regard systématique sur cette compétence, ses processus et, surtout, sur ce qui, dans le plan d’études 21, se rapporte à ces derniers. Il présente ensuite des mesures de développement de l’écrit fondées scientifiquement. Enfin, l’article établit une vue d’ensemble des principaux aspects de développement de l’écrit, qu’ils soient inhérents au  programme ou scientifiquement fondés, afin d’en identifier les liens. D’autres implications sont ensuite discutées.

Lire l'article central n° 4


L’usage de l’offre de savoir en didactique de la lecture à l’heure de la nouvelle gestion dans l’enseignement : une esquisse de cas

Résumé | par Daniel Scherf
Le présent article esquisse la manière dont les enseignant-e-s mettent à profit l’offre de savoir en didactique de la lecture à l’ère de la nouvelle gestion des administrations publiques. On résume sous l’appellation « nouvelle gestion » la mise en œuvre de réformes scolaires qui vise à donner plus d’autonomie à l’école tout en augmentant simultanément le contrôle externe. Pour la mise à profit des connaissances en didactique de la lecture dans le cadre de l’enseignement, il apparait significatif de déterminer si ces éléments sont perçus par les (ou une partie du) enseignant-e-s comme une ouverture ou une charge supplémentaire. La perception et l’évaluation d’éléments de la nouvelle gestion par le (ou une partie du) personnel enseignant a une grande influence sur le rendement des efforts consentis pour la formation continue dans le domaine de la didactique de la lecture (entre autres).

Lire l'article central n° 5

 

Développer les pratiques littéraciques émergentes pour (se) construire une culture commune

Résumé | par Sandrine Aeby Daghé, Nicolas Dupraz, Marie Hirt
La présente contribution questionne les enjeux liés au développement des pratiques littéraciques émergentes dans les activités scolaires. Partant d’un dispositif de formation initiale visant la production écrite en début de scolarité (élèves de 4 à 5 ans), elle révèle les apports conjoints d’une approche par les genres de textes et par les pratiques littéraciques aux pratiques d’enseignement du lire et écrire avec de jeunes élèves. Le recours à des textes composites et documentaires apparait déterminant dans le succès de la démarche d’enseignement, instituant les futurs enseignants dans le rôle de médiateurs experts.

Lire l'article central n° 6

 


Du côté de la pratique

 

Former des enseignants  à la didactique de la lecture en langues étrangères : dispositifs de formation - intégration de la recherche et du développement

Résumé | par Marianne Jacquin
Le présent article traite, à partir de l’exemple de la didactique de la lecture, de quelques défis à relever dans le cadre de la formation initiale pour de futurs enseignant-e-s en langues étrangères au secondaire I et II. Comment développer leur envie d’expérimenter et leur capacité de faciliter aux élèves l’accès aux textes de tous genres en langues étrangères ? Quels outils de formation permettent d’amener les étudiants à une réflexion didactique pertinente dans ce domaine ? De quels modèles de lecture dispose la recherche et quel est leur potentiel pour concevoir un dispositif de formation/enseignement? Les auteures proposent quelques pistes de réponses à ces questions en décrivant des modules de formation issus de trois institutions de formation suisses. L’article se termine par des pistes pour la formation et la recherche.  

Lire l'article en PDF

 

Formation à la médiation culturelle et sociale du livre jeunesse et de la lecture

Résumé | par Frédérique Böhi, Brigitte Praplan, Bianca Zanini
L’article présente deux projets de terrain dans les domaines de l’éveil au livre, de la promotion de la lecture et de la littérature jeunesse développés dans une perspective culturelle et sociale. Le premier est destiné aux familles allophones avec leurs enfants d’âge préscolaire (0 à 5 ans) ; le second aux élèves Harmos 1 à 8, de 4 à 13 ans, et leurs enseignant.e.s. Les deux projets sont menés par des médiatrices.teurs / animatrices.teurs en provenance d’horizons professionnels divers qui sont sélectionnés sur la base de leur relation à la lecture ainsi que leur motivation à favoriser chez les enfants l’émergence ou le renforcement d’une relation de plaisir avec la lecture.
Le propos est de mettre en évidence les compétences nécessaires aux médiatrices.teurs / animatrices.teurs et de présenter les dispositifs et les contenus de formation.

Lire l'article en PDF

 

Une expérience éducative autour d’un album de la littérature de jeunesse en Institution de la Petite Enfance

Résumé | par Glaïs Sales Cordeiro & Birgit Mann Hernot
Avec la collaboration de Mercedes Florez Correa & Karine Sautreuil
Le but de cette contribution est de relater une expérience éducative ayant lieu dans le cadre du cycle d’ateliers Regards croisés sur la petite enfance. Cette expérience a été réalisée au sein des Espaces de vie enfantine (EVE) de l’Université de Genève avec deux groupes d’enfants de 3-4 ans. Il s’agira de présenter une séquence d’activités ciblées sur la lecture et la compréhension d’un album de la littérature de jeunesse, conçue sur la base d’une collaboration entre une chercheuse, une adjointe pédagogique et deux éducatrices, et d’analyser la mise en œuvre de deux activités de la séquence afin d’en rendre compte et de discuter des apports de cette expérience en lien avec les différents acteurs concernés.

Lire l'article en PDF

 

Une «fée lecture» pour chaque enfant…
La formation des professionnel-le-s de la petite enfance : un levier pour prévenir l’illettrisme

Résumé | par Mona Ditisheim
Cet article présente les fondements, le contenu et l’organisation des formations proposées par l’Association Prévention de l’Illettrisme au Préscolaire (PIP - Canton de Neuchâtel - Suisse) aux professionnel-le-s de la petite enfance. Il s’agit de sensibiliser et instrumenter celles et ceux qui s’occupent des tout petits à l’importance de mettre les enfants, dès leur plus jeune âge, en contact avec les livres et les histoires.

Lire l'article en PDF

 

Entretiens avec des enfants et collaboration avec les parents dans le cadre du projet « Offre-moi une histoire : littératie en famille » (Schenk mir eine Geschichte – Family Literacy) : possibilités de poursuivre le développement du projet

Résumé | par Thérèse Salzmann
Les animatrices du projet « Offre-moi une histoire » encadrent des groupes de parents et d’enfants dans différentes activités autour du langage et de la littératie dans les langues premières des familles. Le but est de permettre aux enfants de participer aux animations dans plusieurs langues et aux parents de reconnaitre des pratiques de développement du langage et de les inciter à les reproduire dans le cadre familial. Le présent article décrit les résultats déjà obtenus dans le cadre du projet en se basant sur des extraits de films et les propos des animatrices. Il met aussi l’accent sur les améliorations possibles à apporter au travail d’animation.

Lire l'article en PDF (en allemand)


Autre article

 

« Puis-je améliorer les textes des enfants de première année ? » L’incertitude de enseignant-e-s quant à tenir compte de l’orthographe dès le début de l’apprentissage de l’écriture

Résumé | par Hanna Sauerborn
Dans le monde germanophone, la plupart des enfants apprennent à écrire d’abord avec une approche segmentaire, en application du principe selon lequel chaque lettre correspond à un son. Ce n’est qu’en deuxième année que l’on enseigne et exerce les règles expliquant les exceptions à ce principe. La faiblesse des performances de nombreux élèves en orthographe poussent beaucoup d’enseignant-e-s à remettre en question la pratique courante. Des enseignant-e-s (N=21) ont été interrogés sur leurs convictions épistémologiques (Reusser et al. 2011) concernant l’orthographe dans les petites classes à l’occasion d’un cours de formation continue. Les données ont été évaluées selon le principe du codage ouvert. Les résultats montrent que si les enseignant-e-s sont favorables à l’écriture libre avant tout pour des raisons de motivation, ils n’en ressentent pas moins une grande insécurité par rapport à la correction des textes des élèves.

Lire l'article en PDF (en allemand)



Bienvenue sur forumlecture.ch!

Bienvenue sur forumlecture.ch, la plate-forme internet sur la littératie, éditée par l’association Forum suisse sur la lecture! Ce site s’adresse à des personnes impliquées professionnellement dans la recherche et la pratique de la littératie, mais aussi au public intéressé.
Nous entendons la littératie au sens large comme l’aptitude à utiliser l’écriture et les médias fondés sur l’écrit dans tous les contextes sociaux et à tous les âges.
Davantage d'informations sur la plate-forme


 

Leporello_F_Webbild_klein.jpg
Prospectus d'information

 Soutenez forumlecture.ch

 Soutenez forumlecture.ch

Par ailleurs

Comment publier sur forumlecture.ch.
Télécharger les recommandations aux auteurs

Recherche de publications antérieures dans les archives du Bulletin Forumlecture Suisse ou sur forumlecture.ch.
Archives

Recherche de projets liés au thème du dossier dans les banques de données.
Liens vers les banques de données

Informations sur les thèmes des prochains numéros. 
Thèmes des prochains numéros

Abonnez-vous à la lettre d’information de forumlecture.ch.
S'abonner à la lettre d'information